Action Liberté et rectorat de Bordeaux le 20 mai 2021

Jeudi 20, nous avons donc obtenu, de force, un entretien avec la directrice de cabinet de la rectrice et le secrétaire général de l’Académie. Enfance et Sourires 33, Oxygène Aquitaine et Me Carlo Brusa sont entrés dans le bureau.
 
Ils nous ont écouté jusqu’au bout même si nous avons été un peu bousculés à la fin pour faire le point sur nos revendications (ils nous offraient 30 min, on les a gardé 1h).  Nous avons témoignés de la situation concrète et des souffrances de nos enfants ; ils étaient  surpris, ce qui nous encourage à réaliser un relevé précis par établissement de la façon dont le protocole est vécu par nos enfants (nous récoltons vos témoignages, vous pouvez nous contacter sur oxygene@collectifaquitaine.fr pour avoir accès au tableau)
Maitre Brusa a rappelé son injonction au ministère, qui sera suivi par la mise en justice des 36 recteurs et rectrices de France ; et a proposé que l’Education Nationale mesure l’oxygénation des enfants.
 
En conclusion nous avons demandé le retrait immédiat du port du masque, et nous nous préparons à engager la responsabilité pénale de la rectrice … Conjointement avec Enfance & Sourires 33 qui vient d’obtenir le statut d’association.
 
Différents documents leur ont été laissé pour étude (synthèse du bilan du protocole sanitaire sur la santé des enfants, l’étude de toxicité du CO2, l’appel des enseignants, l’appel des psy, l’alerte des orthophonistes, l’alerte de Margarite Griez-Brisson et la plainte de Réaction 19), et un courrier en recommandé partira dans les jours à venir.
 
Les perles rares du rendez-vous :
  •  “est-ce que les conditions anxiogènes sont les meilleures conditions pour apprendre ?” – “Les meilleures conditions sont celles qui figurent dans le protocole ” – “Donc ce n’est pas le bien-être des enfants qui vous intéresse  mais d’obéir au protocole ? C’est bien ça que vous dîtes ?” – “Le protocole c’est le protocole tel qu’il existe aujourd’hui tel qu’il existera demain” – “Donc vous n’êtes pas là pour vous inquiéter du bien-être de nos enfants ?” – “Notre sujet en tant qu’administration c’est de faire appliquer ce qui a été légitimement mis en place par le gouvernement légitimement élu, quelques soient les gouvernements, quelques soient les choix mis en place, c’est le rôle de toute administration”

Cet article a 2 commentaires

  1. Wendy

    Bravo pour cette action menée dans une ambiance joyeuse mais déterminée !
    Belle leçon de persévérance !!

    1. Sylvie

      Cela restera un souvenir superbe d’énergie collective et de joie, malgré le sujet douloureux …

Laisser un commentaire